Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Conférence du 29 novembre 2010 à 20 H 30

22 Octobre 2010, 20:47pm

Publié par Regards Cliniques

CONFERENCE-DEBAT
Le travail de considération pour l'humain comme fondement du système de soins
Lundi 29 novembre 2010
20h30 – Salle de spectacle du CHNM - 53100 MAYENNE
Tarif : Non Adhérent : 10 € - ½ Tarif pour étudiants et Chômeurs
(l’adhésion donne droit aux conférences gratuitement)


S'il est fréquent d'indiquer que le patient est placé au "centre" du système de soins, il
apparaît de plus en plus important aujourd'hui de s'interroger sur la considération que
l’on a pour ce patient au-delà de la place qui lui est ainsi désignée. En effet, quelles
que soient la nature, l’importance et la fréquence des soins qu’il requiert, l’humain
n’est pas réductible à ceux-ci. Il vit de manière particulière et à nulle autre pareille ce
qu’il a à vivre à l’occasion des soins qui lui sont donnés. Il exprime ainsi et de manière
parfois déroutante pour les professionnels sa singularité. L’accueil de cette singularité
de l’humain concret ne peut se réaliser sans porter sur chacun un regard singulier et
bienveillant et sans lequel il ne pourra être ni respecté ni bien traité. Il permet aux
professionnels de déployer avec subtilité une intelligence du singulier faisant évoluer
la pratique d’une logique de soins à une logique soignante.


Walter HESBEEN
Infirmier et Docteur en santé publique
Responsable pédagogique du GEFERS – Paris
GEFERS : Groupe francophone d’études et de formations en éthique de la
relation de service et de soin
Chargé de cours invité à la Faculté de Santé Publique de l’Université catholique
de Louvain - Bruxelles

 

Renseignements : Regards Cliniques : Bibliothèque Médicale - CHNM - 229 Boulevard Paul Lintier – BP 102 - 53103 MAYENNE CEDEX
: 02-43 08 22 51 - - : regardscliniques53@yahoo.fr – http://regardclinique53.over-blog.fr/

Voir les commentaires

Conférence du jeudi 27 mai 2010

3 Mai 2010, 15:00pm

Publié par Regards Cliniques


REGARDS CLINIQUES

CONFERENCE-DEBAT avec Kahina YEBBAL

Responsable du Pôle Intersectoriel, Centre Hospitalier de Montbert,

Unité de Prévention du Suicide.

Expérience originale d’une unité ambulatoire de prévention du suicide

 

Jeudi 27 mai 2010

20h30 – Salle de spectacle du CHNM - 53100 MAYENNE

Tarif : Non Adhérent : 8 € - ½ Tarif pour étudiants et Chômeurs

(l’adhésion donne droit aux conférences gratuitement)

 

 

 

 

Nous allons retracer une expérience originale de prévention du suicide, menée depuis 9 ans par notre équipe mobile. Cette expérience vise à implanter la Stratégie Nationale d’Action Face au Suicide (SNAFS) au plus près de la population.

 

Son aspect novateur réside dans sa méthodologie et sa stratégie d’intervention communautaire qui s’appuie sur la conviction profonde forgée par notre expérience clinique : « La prévention du suicide est l’affaire de la communauté avant d’être celle du spécialiste ». Cette conviction de travail loin d’être une dérobade reflète toute la subtilité de notre positionnement professionnel.

 

Notre expertise ne réside pas seulement dans le soin et la transmission d’un savoir mais dans notre capacité à fédérer, cimenter, éclairer, soutenir, essaimer et transmettre l’espoir qu’ensemble on peut sauver des vies.

 

 

Kahina YEBBAL

Responsable du Pôle Intersectoriel

Centre Hospitalier de Montbert,

Unité de Prévention du Suicide.


Voir les commentaires

Conférence du 25 mars 2010

4 Mars 2010, 14:19pm

Publié par Regards Cliniques

REGARDS CLINIQUES

CONFERENCE-DEBAT

Quête des origines, quête d’identité.
Le lien d’engendrement dans
les filiations adoptives

 

Jeudi 25 mars 2010

20h30 – Salle de spectacle du CHNM - 53100 MAYENNE

Tarif : Non Adhérent : 8 € - ½ Tarif pour étudiants et Chômeurs

(l’adhésion donne droit aux conférences gratuitement)

 

 

Dans l’adoption « plénière » française, depuis 1966, l’identité juridique et sociale du sujet adopté découle exclusivement et définitivement de la filiation adoptive qui se substitue à sa filiation d’origine : l’adopté cesse d’appartenir à sa famille par le sang (…) (article 356 du code civil).

Mais, que vaut cette évocation du « lien du sang » : réalité, idéologie ? Quelles confusions et forclusions induites par « cette substitution » de la famille adoptive à la famille d’origine ? Un dépoussiérage de notre droit ne serait-il pas d’actualité au regard des conventions internationales et de la « quête des origines » chez nombre d’adoptés ?

A entendre ces adoptés, que peut-on dire aujourd’hui de la place de ces figures originaires dans la construction de l’identité subjective des personnes concernées ? Quelles conséquences pour les familles adoptives ?

L’expérience de l’adoption permet de poser concrètement des questions fondamentales : quand bien même l’identité serait pour l’essentiel un processus jamais achevé, qu’est-ce qui lui donne la consistance nécessaire pour qu’un sujet y repère un chemin ?

Quelles parts y prennent les réalités biologiques, psychologiques, culturelles et sociales ? Quelles sortes de filiation y participent ?

Qu’est-ce qu’il faut porter au compte de l’imaginaire, du réel et du symbolique ?

Outre les liens d’attachement, on se penchera sur les effets du « lien d’engendrement » et sur la nature du « noyau symbolique de l’identité », ces notions développées par l’auteur dans des publications antérieures.

 

Corinne DAUBIGNY

Philosophe, Psychanalyste.

Voir les commentaires

Conférence du mardi 26 janvier 2010

19 Décembre 2009, 10:05am

Publié par Regards Cliniques

REGARDS CLINIQUES

Association de recherche sur les liens entre

LA CLINIQUE PSYCHIATRIQUE ET LES SCIENCES HUMAINES

 

Monique BYDLOWSKI

Médecin psychiatre, Psychanalyste, Directeur de recherche à l’INSERM –

pratique depuis plus de 20 ans dans une maternité hospitalière.

 

Le désir d'enfant.
Facteurs psychiques de la fertilité.

Mardi 26 janvier 2010

20h30 - Salle de Spectacle du CHNM de MAYENNE

Renseignements : Regards Cliniques - Bibliothèque Médicale - CHNM - 229 Boulevard Paul Lintier - 53100 MAYENNE

(: 02-43-08-22-51 - š : regardscliniques53@yahoo.fr – http://regardclinique53.over-blog.fr/

 La fonction reproductive chez l'humain et donc le désir d'enfant résultent 

d'une problématique très complexe qui fait intervenir trois plans différents : 

1) le fonctionnement physiologique, soumis chez la femme à l'horloge 

biologique. 

2) L'impulsion psychique individuelle. 

3) Le contexte historique et social.  

 

L'efficacité de la contraception et les progrès des PMA entraînent l'illusion de la maîtrise de la fécondité.  

La fertilité est en déclin dans toute l'Europe et aussi dans les pays émergents et tend à se stabiliser autour de deux enfants par femme.  

Nous envisagerons les racines féminines du désir d'enfant et de son ambivalence,l'expérience maturative de la grossesse.  

Nous envisagerons aussi les facteurs psychiques souvent en cause dans les infertilités secondaires et primaires, ainsi que la problématique masculine face à la fertilité.  

 

Dr. Monique BYDLOWSKI  

Médecin psychiatre, Psychanalyste, Directeur de recherche à l’INSERM - pratique 

depuis plus de 20 ans dans une maternité hospitalière.  

Auteur de « La dette de vie. Itinéraire psychanalytique de la maternité », Paris, PUF, 1999. 

Voir les commentaires

Conférence du 24 Novembre 2009

5 Novembre 2009, 21:12pm

Publié par Regards Cliniques


 

 

CONFÉRENCE-DÉBAT

 Psychiatrie et précarité 

 

Mardi 24 novembre 2009

 

20h30 – Salle de spectacle du CHNM - 53100 MAYENNE

 

Tarif : Non Adhérent : 8 € - ½ Tarif pour Étudiants et Chômeurs

(L’adhésion donne droit aux conférences gratuites)

 

 

De nombreux facteurs de risques conduisent à la précarité. Hélas, les personnes une fois en situation de précarité ou d’exclusion sont davantage exposées au risque de souffrance psychique voire de troubles réactionnels, qui eux-mêmes modifient le rapport au monde. Parmi ces personnes, certaines souffrent de troubles psychiques, de maladies mentales qui augmentent, en boucle, le risque de précarité et de fait nous retrouvons dans cette population en grande précarité les mêmes souffrances que dans la population générale, mais en plus forte représentation. Par ailleurs les comorbidités apparaissent plus rapidement : consommation d’alcool, abus de substances en premier lieu mais également apparition, décompensation ou complications de pathologies somatiques.

            Toutes ces raisons, et toutes ces situations, à chaque fois uniques, imposent d’évaluer le plus en amont possible ce que l’on peut proposer pour limiter l’exclusion, voire aider à un parcours de sortie de rue, surtout si celui-ci doit passer par un parcours de soins.

            Depuis plus d’une décennie, des secteurs de psychiatrie ont proposé une démarche « proactive » envers ce public en souffrance. Ils ont servi de fil rouge pour lancer les premières équipes mobiles psychiatrie-précarité (EMPP) qui se développent maintenant et commencent à évaluer leur impact au sein d’un établissement ou d’un territoire.

 

Docteur Alain MERCUEL

Psychiatre des Hôpitaux

Service d’Appui « Santé mentale et Exclusion Sociale »

Centre Hospitalier Sainte Anne - Paris

 

 

Renseignements : Regards Cliniques : Bibliothèque Médicale - CHNM - 229 Boulevard Paul Lintier - 53100 MAYENNE -

( 02 43 08 22 51 - regardscliniques53@yahoo.fr - http://regardclinique53.over-blog.fr

Voir les commentaires

PROGRAMME 2009-2010

28 Octobre 2009, 22:02pm

Publié par Regards Cliniques

Nous avons le plaisir de vous faire part du programme 2009-2010
La quatrième Conférence reste à confirmer.
 
  • Mardi 24 novembre 2009

 

Psychiatrie et précarité

 

De nombreux facteurs de risques conduisent à la précarité. Hélas, les personnes une fois en situation de précarité ou d’exclusion sont davantage exposées au risque de souffrance psychique voire de troubles réactionnels, qui eux même modifient le rapport au monde. Parmi ces personnes, certaines souffrent de troubles psychiques, de maladies mentales qui augmentent, en boucle, le risque de précarité et de fait nous retrouvons dans cette population en grande précarité les mêmes souffrances que dans la population générale mais en plus forte représentation. Par ailleurs les comorbidités apparaissent plus rapidement : consommation d’alcool, abus de substances en premier lieu mais également apparition, décompensation ou complications de pathologies somatiques.

Toutes ces raisons, et toutes ces situations, à chaque fois uniques, imposent d’évaluer le plus en amont possible ce que l’on peut proposer pour limiter l’exclusion, voire aider à un parcours de sortie de rue, surtout si celui-ci doit passer par un parcours de soins.

Depuis plus d’une décennie, des secteurs de psychiatrie ont proposé une démarche « pro-active » envers ce public en souffrance. Ils ont servi de fil rouge pour lancer les premières équipes mobiles psychiatrie-précarité (EMPP) qui se développent maintenant et commencent à évaluer leur impact au sein d’un établissement ou d’un territoire.

Docteur Alain MERCUEL

Psychiatre des Hôpitaux, Service d’Appui « Santé Mentale et Exclusion Sociale », Centre Hospitalier Sainte-Anne, Paris

 

 

  • Mardi 26 Janvier 2010 

 

Le désir d'enfant. Facteurs psychiques de la fertilité 

 

La fonction reproductive chez l'humain et donc le désir d'enfant résultent d'une problématique très complexe qui fait intervenir trois plans différents : 1) le fonctionnement physiologique, soumis chez la femme à l'horloge biologique. 2) L'impulsion psychique individuelle. 3) Le contexte historique et social. 

L'efficacité de la contraception et les progrès des PMA entraînent l'illusion de la maîtrise de la fécondité. 

La fertilité est en déclin dans toute l'Europe et aussi dans les pays émergents et tend à se stabiliser autour de deux enfants par femme. 

Nous envisagerons les racines féminines du désir d'enfant et de son ambivalence, l'expérience maturative de la grossesse. 

Nous envisagerons aussi les facteurs psychiques souvent en cause dans les infertilités secondaires et primaires, ainsi que la problématique masculine face à la fertilité. 

Dr. Monique Bydlowski 

Médecin psychiatre, Psychanalyste, Directeur de recherche à l’INSERM - pratique depuis plus de 20 ans dans une maternité hospitalière. 

Auteur de La dette de vie. Itinéraire psychanalytique de la maternité, Paris, PUF, 1999.

  • Jeudi 25 mars 2010 

QUÊTE DES ORIGINES, QUÊTE D'IDENTITÉ. 

Le lien d'engendrement dans les filiations adoptives 

Dans l'adoption "plénière" française, depuis 1966, l'identité juridique et sociale du sujet adopté découle exclusivement et définitivement de la filiation adoptive qui se substitue à sa filiation d'origine : l'adopté cesse d'appartenir à sa famille par le sang (... ) (article 356 du code civil). 

Mais, que vaut cette évocation du "lien du sang" : réalité, idéologie? Quelles confusions et forclusions induites par "cette substitution" de la famille adoptive à la famille d'origine ? Un dépoussiérage de notre droit ne serait-il pas d'actualité au regard des conventions internationales et de la "quête des origines" chez nombre d'adoptés? 

A entendre ces adoptés, que peut-on dire aujourd'hui de la place de ces figures originaires dans la construction de l'identité subjective des personnes concernées? Quelles conséquences pour les familles adoptives? 

L'expérience de l'adoption permet de poser concrètement des questions fondamentales : quand bien même l'identité serait pour l'essentiel un processus jamais achevé, qu'est-ce qui lui donne la consistance nécessaire pour qu'un sujet y repère un chemin ? 

Quelles parts y prennent les réalités biologiques, psychologiques, culturelles et sociales ? Quelles sortes de filiation y participent ? 

Qu'est-ce qu'il faut porter au compte de l'imaginaire, du réel et du symbolique? 

Outre les liens d'attachement, on se penchera sur les effets du "lien d'engendrement" et sur la nature du "noyau symbolique de l'identité", ces notions développées par l'auteur dans des publications antérieures. 

Corinne DAUBIGNY, 

Philosophe, Psychanalyste 

 

 

  • Date à préciser
    La 4ème conférence
      portera  sur "LE SUICIDE " avec Christian BAUDELOT, sociologue

Auteur avec Roger ESTABLET  picto_dossierj.gif Suicide, l'envers de notre monde  éd. SEUIL 2006






Voir les commentaires

Regards Cliniques

12 Décembre 2008, 10:55am

Publié par Regard Clinique

Regards cliniques : 229 Bd Paul Lintier , BP 102

53 100 Mayenne Cedex

e-mail : regardscliniques53@yahoo.fr




Regards Cliniques est une association de recherche sur les liens entre la clinique psychiatrique et les sciences humaines qui regroupe, outre des praticiens du champ de la psychopathologie ( psychiatres, psychologues, psychanalystes…) des professionnels venant d’autres horizons, ceux de la philosophie et des lettres.

Dans le souci d’éviter les effets sclérosants d’une discipline qui ne se nourrirait que d’elle-même, l’association « Regards Cliniques » se donne pour objectif la création de lieux de réflexion et d’échanges pluridisciplinaires autour de la psychopathologie et des pratiques s’y rapportant.

Elle offre chaque trimestre de l’année scolaire, conférence – débat ou journées à thème, sur des sujets choisis au préalable, en invitant aussi bien des cliniciens que des intervenants appartenant à d’autres disciplines des sciences humaines.

Voir ci-joint liste des conférences de l’année 2008-2009 dans la page programme 2008-2009, 8 euros ou 4 euros la conférence.

Voir  la liste des cahiers dans la page  Cahiers de regards Cliniques

( copies des conférences) depuis 1988 ( 5 euros le cahier)

 


Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6