Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

PROGRAMME 2011-2012

, 10:23am

REGARDS CLINIQUES

Association de recherche sur les liens entre

LA CLINIQUE PSYCHIATRIQUE ET LES SCIENCES HUMAINES

 

CONFERENCES DEBATS 2011-2012

 

Mercredi 7 décembre  2011

 Servitude volontaire et clinique du travail 

Nicolas Chaignot

 

Comment comprendre la crise actuelle du travail ? Quels sens donner aux transformations récentes des organisations du travail et à leurs incidences en terme de santé mentale et physique pour les travailleurs salarié-e-s ? 

Durant les trois dernières décennies, les nouvelles formes d'organisation du travail ont profondément bouleversé le rapport travail et capitalisme. La subordination salariale, classique du contrat de travail n'est plus seulement ce qui est aujourd'hui exigé aux travailleurs salarié-e-s. Ces derniers font de plus en plus l'objet d'une soumission inédite de leur subjectivité, une forme d'assujettissement qui est proche du paradoxe de la servitude volontaire posé jadis par Étienne de La Boétie.

La multiplication récente des pathologies mentales et psychosomatiques en situation de travail pose la question du consentement à cet esprit du capitalisme contemporain. La psychopathologie et psychodynamique du travail montrent que les travailleurs salarié-e-s touché-e-s par la maladie ont tenté de résister. Mais, les nouvelles formes d'organisation du travail les ont fait échouer à construire leur santé mentale et les ont parfois mené au pire: le suicide. Face à ce constat d'impuissance, le droit apparaît cependant comme un garde-fous important pour protéger davantage les personnes et leur dignité.

 

Nicolas Chaignot

Diplômé en Droit, en Sciences Politiques et en Philosophie Politique et Sociale, Master de recherche en Sciences Politiques et Sociales (2003).
Actuellement chercheur associé au sein du laboratoire de psychodynamique du travail et de
l'action rattaché au Conservatoire national des arts et métiers

 

Jeudi 26 Janvier 2012   

Penser les droits de l’enfant

Dominique Youf

D’où vient l’idée des droits de l’enfant ? Si l’enfant est sujet de droit, à quelle responsabilité est-il assujetti ?

Face aux droits de l’enfant, quels sont les devoirs des parents et de l’Etat ?

Comment sauvegarder une filiation assurée et complète à travers la pluralité des formes de la famille aujourd’hui (familles légitimes, naturelles, monoparentales, avec enfants adoptés ou nés par procréation assistée) ?

Penser les droits de l’enfant montre toute la difficulté et tout l’intérêt de l’idée de droits de l’enfant, en établissant un dialogue constant avec la législation et la jurisprudence les plus récentes.

 

Dominique Youf
Docteur en Philosophie
Travaille à la protection judiciaire de la jeunesse et a publié plusieurs articles sur le droit de l’enfant.


En partenariat avec le RIAM ( Réseaud es Intervenants en addictologie de la Mayenne)logo  

Jeudi 22 Mars  2012

Familles sous influence : Grandir auprès d’un parent affecté de dépendances (alcoolisme, toxicomanies). Modalités d’intervention auprès des familles et des jeunes

 Jean-François CROISSANT et Janick LE ROY

Quand les difficultés de fonctionnement familial s’installent, chacun des membres de la famille est affecté. Les relations se modifient, les personnes souffrent et s’adaptent au détriment de leur propre équilibre. Cette soirée porte sur :

la compréhension des mécanismes et des enjeux familiaux

les transmissions générationnelles

les moyens d’interventions

les modalités d’interventions familiales systémiques.

Une action de groupe auprès d’adolescents de parents affectés de dépendance sera présentée par Janick Le Roy.

 

Jean-François CROISSANT,

Co-directeur pédagogique de Pégase Processus, Psychologue clinicien, thérapeute familial

Janick LE ROY

Cadre socio-éducatif, assistante sociale spécialisée en alcoologie-addictologie exerçant en CCAA (Centre de consultation ambulatoire en alcoologie) à Rennes.

 

Cette conférence se fait en partenariat avec le RIAM (Réseau des Intervenants en addictologie de la Mayenne) : entrée gratuite

http://www.riam53.fr/

 

 

Jeudi 10 Mai 2012  

 Que sont nos enfants devenus ?

 Jean Pierre Lebrun

Des changements majeurs, accélérés par divers progrès techniques, ont mis à l’épreuve tous les repères jusqu’ici les plus stables dans la vie en société : le mariage, la procréation, les rapports entre les générations, la différence des sexes, l’éducation, l’autorité dans la famille, à l’école et dans toute la vie collective, le passage à l’âge adulte…

L’équilibre psychique des individus – leur subjectivité – s’en retrouve modifié d’une manière inédite dans l’histoire de l’humanité. C’est à une réelle mutation du lien social qu’on assiste. Parmi les conséquences majeures de ce phénomène, on peut notamment repérer la prévalence accordée à la jouissance par rapport au désir, le rejet de la nécessité de se confronter à la dimension de la perte, le refus du recours au tiers au profit des simples situations duelles, l’illusion d’une nouvelle autonomie subjective et même une tentative, en fin de compte, de vivre ensemble sans autrui.

 

Jean Pierre Lebrun

Psychiatre psychanalyste, membre de l’Association Lacanienne Internationale.